Mon projet actuel porte sur le déracinement, ainsi qu’un besoin d’appartenance et de renouement avec le passé. Il est inspiré de mon parcours de vie d’aventurière ou de nomade. Je puise mon inspiration dans les régions du Québec où je suis passé et pour lesquelles je porte un attachement particulier.

 

J’amorce mon approche sur l’histoire d’un événement précis, tout en observant la signature ou le témoignage des empreintes et des souvenirs faisant parties de l’âme de chacune de ces régions. Je puise dans les lieux et dans les éléments architecturaux ayant un rapport, par exemples, à des lieux de culte, au voyage, à la nature, à l’industrie, afin de transposer ces traces de la vie dans mes œuvres.

P.J.C. 67

2016

Acrylique sur toile

48"X36"

840 $

 

Le Pavillon des États-Unis, conçu par Richard Buckminster Fuller pour l’Exposition universelle de 1967 sur l’île Notre-Dame, fut cédé par la suite à la Ville de Montréal par le gouvernement américain. En 1976 un incendie détruit la structure externe du bâtiment. En 1995, c’est l’ouverture officielle de la Biosphère qui change de vocation et devient au pays le premier musée consacré à l’eau. En 1999, l’équipe Cousteau se joint au projet, la priorité est de sensibiliser le grand public à la protection de l’eau. En 2007, la Biosphère devient un musée de l’environnement.


Ville de l'acier

2016

Acrylique sur toile

48"X72"

1 800 $

 

La région de Sorel est un important centre de développement de la sidérurgie et de la métallurgie. C’est vers 1950 que se développe l’industrie de l’acier avec QIT-Fer et Titane.

 

En 1989 l’entreprise est acquise par la minière australo-britannique Rio Tinto. La «ville de l’acier» de Sorel-Tracy connait son apogée entre 1960 et 1990 avec les usines telles que Les Forges de Sorel, Acier Inoxydable Atlas, Crucible Steel. Rio Tinto demeure un important groupe minier à l’échelle international.


Sans titre

2016

Acrylique sur toile

48"X10"

580 $

Sombrer dans l'oubli

2016

Acrylique et résine sur toile

36"X36"

720 $

 

En date du 29 mai 1914, un paquebot transatlantique fait naufrage dans les eaux du St-Laurent près de Rimouski.
1012 personnes sur 1477 sombrent dans l’oubli.

 

L’épave de l’Empress of Ireland gît à 42 mètres de profondeur, à 7 kilomètres au large de Ste-Luce (Québec) près de Rimouski.

 

L’épave fut localisée par un groupe de plongeurs québécois cinquante années après son naufrage soit le 17 juillet 1964.


Empreintes

2016

Acrylique sur toile

48"X24"

720 $

Au gré du vent

2016

Acrylique sur toile

48"X72"

1 800 $

 

Le moulin à vent de Trois-Rivières a été édifié en 1781 avec les pierres du moulin de la Commune (celui-ci bâti entre 1697 et 1704 et malheureusement ravagé par les flammes en 1781).

 

En 1906 la ville prend possession officiellement du moulin. Immeuble patrimonial, le moulin est déménagé en 1975 sur le campus de l’Université du Québec à Trois-Rivières.


Quand rêve et voyage se côtoient

2016

Acrylique et huile sur toile

36"X36"

720 $

 

Je rêve de vous depuis très longtemps Longtemps j’ai eu peur de vous côtoyer

Vous côtoyer me permettrait de réaliser

Ce qui est en dormance tout au fond de mon être

De vivre à fond ce que je suis Je suis une aventurière dans l’âme

Âme qui cherche à s’accomplir et à suivre sa voie

Sa voie est ma voie, car cette âme est la mienne

Ville de l'acier

2016

Acrylique sur toile

48"X24"

720 $

 

La région de Sorel est un important centre de développement de la sidérurgie et de la métallurgie. C’est vers 1950 que se développe l’industrie de l’acier avec QIT-Fer et Titane.

 

En 1989 l’entreprise est acquise par la minière australo-britannique Rio Tinto. La «ville de l’acier» de Sorel-Tracy connait son apogée entre 1960 et 1990 avec les usines telles que Les Forges de Sorel, Acier Inoxydable Atlas, Crucible Steel. Rio Tinto demeure un important groupe minier à l’échelle international.


Le Belvédère

2016

Acrylique sur toile

48"X72"

1 800 $

 

«Le Belvédère» situé dans un petit village de la Gaspésie à Pointe-à-la-Frégate. Nommé ainsi en rapport au naufrage de la frégate anglaise Pénélope le 30 avril 1815. Pour ne pas oublier…

 

Lieu d’observation, de détente, de découverte. Passage de mon enfance. Site enchanteur sur lequel des milliers de touristes ont posés les pieds, dans les années 1957 à 1982, pour le plaisir d’admirer la vue imprenable sur la mer.


Pas à pas

2016

Acrylique sur toile

48"X36"

840 $

 

Au début du siècle, le «Chemin de la chute» Monte-à-peine, dans Lanaudière, est un point d’ancrage pour les villageois de Saint-Félix-de-Valois, Sainte-Béatrix et Sainte-Mélanie.

 

On peut imaginer ce que pouvait représenter une telle expédition. En effet, les villageois devaient parcourir plusieurs kilomètres sur des pentes abruptes que comporte ce lieu de passage.

 

Toujours accessible aujourd’hui, pèlerins, promeneurs ou simples marcheurs peuvent sillonner ce chemin sur les traces de nos pionniers. Pas à pas.


Le Vieux cachot

2016

Acrylique sur toile

48"X32"

800 $

 

La prison Au Pied-du-Courant est construite de 1830-1840 selon le modèle de la Prison fédérale de Philadelphie. Toutefois, elle reçoit les premiers prisonniers en 1837.

 

Douze Patriotes sont exécutés et pendus dans ce lieu en 1839 après avoir combattu dans la Rébellion des patriotes (1837-1838) du Bas-Canada. Son statut de centre de détention s’est achevé en 1912.

 

L’édifice a changé de vocation pour laisser la place en 1921 à la Commission des liqueurs devenue la Société des alcools du Québec.


Aller simple

2016

Acrylique sur toile

48"X36"

840 $

 

L’Empress of Ireland est un paquebot transatlantique de la Canadian Pacific Steamship Company prêt à la navigation le 27 janvier 1906 et qui assure la liaison régulière entre Québec et Liverpool.

 

Le 28 mai 1914, il fait naufrage dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, près de Rimouski. 1012 personnes sur 1477 périssent. En mémoire à cet évènement un musée lui est consacré sur le site historique de la Pointe-au-Père à Rimouski. L’épave est protégée en tant que bien historique et archéologique.


Appartenance

2016

Acrylique sur toile

48"X54"

1 020 $

 

En retrait de la rue Hériot, sur le plateau le plus élevé du vieux Drummondville (première rue tracée par le militaire britannique Frederick George Heriot, 1786-1843), on peut admirer l’architecture de l’Église anglicane St. George.

 

L’église d’origine est construite en 1855-1856. Suite à un incendie en 1863, les pierres sont utilisées pour la reconstruction de la nouvelle église qui fait partie du patrimoine protégé.

 

L’édifice se dresse, majestueuse, dans une nature qui abrite des arbres plus que centenaire, autour du cimetière où sont inhumés les pionniers ainsi que le fondateur, procurant au lieu un sentiment de mystère, d’attachement.


Au fil du temps

2016

Acrylique sur toile

48"X48"

960 $

 

Le moulin à vent de l’île Saint-Bernard fut construit vers 1686 par la famille Lemoyne. C’est en 1760 que les Sœurs Grises de Montréal s’installent sur l’île et procèdent à la restauration du moulin, qui sera toutefois fermé en 1765, année de l’achat de la seigneurie de Châteauguay par les Sœurs Grises.


La même année celles-ci font construire un moulin à eau sur l’île Chèvrefils. La meule du moulin à vent de l’île Saint-Bernard, ainsi que celle du moulin des Frères Charron de Montréal seront utilisées lors de la construction du moulin à eau.
En 1865, on procède à la restauration de la vieille tour de l’ancien moulin à vent, afin de souligner le centenaire de l’achat de la seigneurie de Châteauguay par les Sœurs Grises.


La ville de Châteauguay acquière en 2011 le tertre de l’île Saint-Bernard.


Le passage

2015

Sérigraphie sur bois

20"X16"

290 $

Rencontres

2016

Acrylique sur toile

36"X36"

720 $

 

Mes voyages
Mes racines
Mes zones de confort
Confort éphémère
Mes rencontres
Mes appartenances

La malle bleue

2015

Acrylique et huile sur masonite

36"X48"

675 $

 

Tu m’as suivi le long de mon parcours

Mon parcours fut souvent très risqué

Risqué de gagner et surtout aussi de perdre

De perdre parfois ce qui me tenait à cœur

Cœur au ventre, j’en ai eu mais combien d’obstacles j’ai dû franchir
Franchir le seuil de plusieurs portes, avec toi à mes côtés
À mes côtés tu resteras et souvenirs tu garderas au fond de toi
Toi qui est usée par le temps, toi La Malle bleue